Danseurs

Danseurs

Biographies



Dominique Godderis

Dominique Godderis est née à Tacoma, dans l’État de Washington.
Après avoir obtenu son Baccalauréat aux Beaux-Arts (Frodham University) et à la Alvin Aley School, elle travaille ensuite avec Adele Myers and Dancers parmi d'autres avant de s’installer en Europe.
Lorsqu'elle est à Berlin, elle découvre l'univers de la chorégraphe Michèle Noiret et décide de s'installer à Bruxelles. Elle collabore avec la Compagnie Michèle Noiret depuis 2005, et travaille en Belgique et ailleurs. Outre son travail d'interprète, elle mène ses propres recherches dans le son / texte / musique.











Filipe Lourenço

Filipe Lourenço est né en France. Il débute sa pratique artistique en 1988 par la musique Arabo-Andalouse, en jouant au sein de l’orchestre El Albaycin pendant 12 ans. En 1997, il entre à l’école nationale de danse contemporaine d’Angers (CNDC), puis signe son premier contrat en 1999 avec Olivier Bodin en France. Depuis, il collabore avec différents chorégraphes tels que Patrick le Doaré, Catherine Diverrès, Georges Appaix, Joëlle Bouvier, Nasser Martin-Gousset et Olivier Dubois. En 2009, il fonde avec les deux interprètes Laurie Young et Giota Kallimani, la Compagnie “The plant Collective” avec laquelle il crée les spectacles Trente et Double Take. Minutes opportunes (2010) est sa première collaboration avec Michèle Noiret.

 






Igor Shyshko

Igor Shyshko est né en 1975. Il étudie la danse moderne à l’Université de la Culture de Minsk puis intègre P.A.R.T.S., l’école d’Anne Teresa De Keersmaeker, en 1997, d’où il obtient le diplôme en 2000. Il travaille alors avec les chorégraphes Thomas Hauert et Jonathan Burrows, ainsi qu’avec Anne Teresa De Keersmaeker pour qui il danse dans de nombreuses pièces. Il collabore pour la première fois avec Michèle Noiret pour la création de Minutes opportunes (2010).






Lise Vachon

est d’origine canadienne. Elle étudie la danse à Montréal puis à Toronto. Elle rejoint la Belgique en 1997 pour intégrer P.A.R.T.S., l’école d’Anne Teresa De Keersmaeker, et obtient son diplôme en 2000. Elle travaille ensuite comme danseuse et assistante auprès de plusieurs chorégraphes en Belgique, notamment Arco Renz. Entre 2005 et 2006 elle devient répétitrice pour la Compagnie Rosas. Par ailleurs, elle signe trois chorégraphies pour le “Bal moderne”, et enseigne régulièrement lors de cet événement. Elle assiste aussi des chorégraphes pour des mises en scènes et des reprises d’opéras à la Monnaie/De Munt à Bruxelles, à l’Opéra National de Paris et à la Scala de Milan. Elle travaille depuis 2006 avec Michèle Noiret comme danseuse sur les spectacles Chambre blanche (2006), Les Arpenteurs (2007) et Minutes Opportunes (2010), et comme assistante sur DEMAIN (2009). Elle développe également son approche personnelle de l’enseignement de la danse contemporaine. En 2008 elle crée et interprète son premier solo bliss. En juin 2011, elle crée un duo intitulé Sliding, qu’elle danse avec Marielle Morales. En 2012, elle présente sa création Zones, un duo dansé avec Igor Shyshko.




Marielle Morales
Après une formation en France auprès du pédagogue Alain Gonotey et du Conservatoire de Bordeaux (Médaillle d'Or en 1995 et Médaille d'Honneur en 1996), Marielle Morales fut interprète de la Compagnie Provisional Danza à Madrid, Sol Pico, Lapsus et SIAMB à Barcelone. Depuis 2004, à Bruxelles, elle est interprète pour les compagnies Pierre Droulers, Thierry de Mey, Stefan Dreher, Fré Werbrouk, Lise vachon et Michèle Noiret. Elle développe également son propre travail sous le nom Compagnie Mala Hierba. Ses pièces ZAAR, B.U.RUn gouffre sous l’épaule et Le PLI ont été présentées dans plusieurs festivals en Belgique, France, Angleterre ou en Espagne et primées au BE Festival de Birmingham ainsi qu’à l’ACT Festival de Bilbao, en 2010 et 2011. Dans le même temps, elle est pédagogue internationale dans des centres de formation ou Conservatoires (CDC de Toulouse, CNR de Bordeaux, Conservatoire El Barco au Costa Rica, Highscool Arnhem, RITS, La Raffinerie, Charleroi-Danses, Danscentrumjette, Bruxelles, Festival Deltebre, Festival International de Contact Improvisation, Espagne, Be Festival, Birmingham, UK...). Elle rejoint la Compagnie Michèle Noiret en février 2012 sur le spectacle Minutes opportunes.



Elena Borghese

Elena Borghese est née en 1976, Elena Borghese se forme à la danse contemporaine au Centre National de la Danse (Lyon). Elle a travaillé comme interprète avec Annick Charlot, Dedans, Denis Plassard, Montévidéo, Camping, Discours, L.O.U.P. Ondes de choc, Bud Blumenthal, Reflections of Ulysses et Pierre Rigal, Arrêts de jeu. Les Arpenteurs est son premier projet dans la Compagnie Michèle Noiret.














Julie Devigne

Formée à la danse contemporaine au CNR et au CNSMD de Lyon (France), Julie Devigne a ensuite passé une année en Corée du Sud où elle rencontre de jeunes chorégraphes coréens, mais aussi Jean Gaudin (re-création des Paupières Rebelles) et Kristina Sommerlade qu'elle retrouvera par la suite en 2005 pour de nouveaux projets en Angleterre.
Elle travaille en France comme interprète auprès de Patrice Barthès, Hervé Robbe, puis Christian Bourigault et intègre la Compagnie de Georges Appaix - La Liseuse - en 2006 pour la création A Postériori. A la fin de cette même année elle commence le projet de Michèle Noiret Les Arpenteurs.









Matthieu Guenegou

Matthieu Guenegou est né à Vannes le 22 février 1981. Il commence sa formation en danse classique au  CNSMD de Lyon puis change de voie en optant pour la danse comtemporaine où il  a la chance de rencontrer plusieurs intervenants de  qualité, comme Anne Martin, Patricia Kuypers, Rita Quaglia, Thierry De Mey. Après le conservatoire il travaille pour la compagnie Preljocaj où il fait une création en collaboration avec un groupe de recherche Tchèque sur  la capture de mouvement , puis divers performances . Il devient interprète pour la compagnie Gambit, Le Grand Jeté, Wejna. Au sein de ses structures culturelles, il fait beaucoup de sensibilisation et de pédagogie notamment avec les enfants en milieu scolaire. En juin 2006 , il fait la rencontre de Michèle Noiret et devient  interprète de sa compagnie à Bruxelles. Simultanément, il croise le chemin de CUBe, dont le chorégraphe Christian Ubl avec qui il entame une relation artistique.







Nicolas Hubert

est né à Boulogne-Billancourt en 1973. Initialement formé aux arts plastiques (diplômé de l’École Supérieure des Beaux-Arts du Mans en 1996), il se forme parallèlement à la danse contemporaine. Il danse depuis 1996 dans différentes compagnies (Cie Marie Lenfant, Cie Pascoli, Cie Linga, Cie Hervé Koubi), et participe à des performances d’improvisation, notamment au sein du projet Container, de l’ASBL Transition (Patricia Kuypers et Franck Beaubois).
Depuis 2000 il développe son propre travail chorégraphique et scénographique : Le fond de l’air effraie…(2000), Ritournelle (2004), Métaphormose(s) (création en cours), au sein de sa propre compagnie (compagnie épiderme / Grenoble). Les Arpenteurs est sa première collaboration avec Michèle Noiret.





Isael Cruz Mata

Isael est né à Caracas au Venezuela. Il est circassien, danseur et chorégraphe. Il débute sa formation en danse à l’Institut Supérieur de Danse de Caracas en 1992 et continue ses études à l’Université Centrale du Venezuela où il suit des cours théoriques de théâtre, d’arts plastiques et de philosophie. Il arrive en Belgique pour collaborer à The X-Group, P.A.R.T.S., dirigé par Anne Teresa De Keersmaeker. Il étudie aussi le cirque à l’Ecole Nationale du Cirque Annie Fratellini en France. Il travaille entre autres avec les chorégraphes Tim Feldmann, Roberto Olivan, Mey-Ling Bisogno, Maria Clara Villalobos et Michèle Noiret (Les Arpenteurs en 2007, et Hors-champ en 2013). Il collabore également avec l’acteur et metteur en scène Josse de Pauw sur le spectacle SS. Il créé Puzzle (2005) qui reçoit le 1er prix au Festival International des Jeunes Chorégraphes au Vénézuela, Casa 26 (2000) avec The X Group, P.A.R.T.S, S-Main Gauche (2003) avec Agostina D’Alessandro et German Fonzalida (Prix jeune talent de la Mairie de Paris), Sudar Reseco (1999) avec Osmany Tellez. Il enseigne la technique Release, Flying Low, la danse acrobatique, et le contact improvisation en Argentine, au Venezuela, au Mexique, en Croatia, en Finlande, aux Pays Bas, et en Belgique (Need Company, Feria Musica, Danscentrum Jette, Compagnie Thor).




Shantala Pèpe

Shantala Pèpe a commencé sa formation de danse au Conservatoire de la Danse d’Avignon (France), où elle a étudié les techniques du ballet, de la danse contemporaine, de la danse Graham et du modern jazz, de 1997 à 2002. Explorant essentiellement les registres contemporain et de l’improvisation, Shantala a surtout collaboré à des projets pluridisciplinaires qui lui ont permis de donner la pleine mesure de ses talents, que ce soit comme danseuse, interprète, directeur artistique adjoint ou chorégraphe.
Elle a travaillé avec des chorégraphes tels qu’Irene K., Fernando Martin, Denis Detournay, Helen Wiliams, Sheron Wray, Annick Charlot et avec des musiciens comme Winton Marsalis et le Lincoln Jazz Orchestra, le No Neck Blues Band, l’Ensemble Musiques Nouvelles, Daniel Kientzy, Jan Vaclav Vanek...
Parallèlement, elle trace son propre chemin en collaborant avec plusieurs collectifs d’artistes indépendants internationaux. Plus récemment, elle rejoint la compagnie Mossoux-Bonté et la compagnie Michèle Noiret en Belgique.






Sarah Piccinelli

Née à Paris en 1972, Sarah Piccinelli commence ses études de danse classique en Italie. Elle obtient plusieurs bourses d’études pour différentes formations et débute comme interprète avec Luc Bouy et Sacha Ramos. Elle quitte l’Italie pour travailler au sein de la compagnie Maguy Marin, puis est engagée dans diverses compagnies en Belgique : Michèle-Anne De Mey, Matteo Moles, Fernando Martin et aujourd’hui Michèle Noiret. Parallèlement, elle travaille dans des opéras avec Lucinda Childs et Bob Wilson. Elle aborde aussi le théâtre avec Isabella Soupart.











Juan Benitez

Juan Benitez est né en 1975 à Las Palmas de Gran Canaria en Espagne. Il étudie la danse contemporaine à Las Palmas, Madrid et Barcelone avec entre autres Mónica Valenciano, Olga Mesa, Carmelo Salazar, Mercedes Boronat, Carmelo Fernánde et Benoît Lachambre. Il travaille ensuite comme interprète avec Monica Valenciano, Carmelo Fernández, Karine Ponties, Rasmus Olme & Max Cuccaro, Erika Zueneli, Olivier Renouf, Koen Augustijnen et Michèle Noiret (Territoires intimes (2004) et Hors-champ (création en avril 2013). En 1997, il fonde avec Carmelo Fernandez la Compagnie Elojodelafaraona avec laquelle ils créent les spectacles “Do hens think?” (1998), “De cuando el hambre…” (1998),  “Maybe Tomorrow” (1999), “La bodega de los feos” (2001), “Zurdo” (2002), “Identidades” Mediafest (2002). Il réside à Bruxelles depuis 2003 où il poursuit son travail de recherche chorégraphique. Depuis 2011, il participe à une formation en Fasciapulsologie et Body-Mind Centering avec Florence Augendre.

 

 

 





François Brice

Né à Paris en 1968, François Brice étudie l’architecture puis la danse au Centre National de danse contemporaine d’Angers. Il travaille à Paris avec Philippe Découflé, Odile Duboc, William Petit et ensuite à Bruxelles avec Wim Vandekeybus / Ultima Vez et Sam Louwyck. Il a dansé avec Michèle Noiret dans Territoires intimes. Depuis quelques années, il poursuit un travail chorégraphique personnel et suit diverses formations d’acteurs.

 

 

 






Barthélémy Manias-Valmont

Né à Nevers (France) en 1978, Barthélémy Manias commence sa formation en danse contemporaine en 1997 à l'Université Lille 3. Il intègre ensuite la Cie Coline à Istres en 2001 où il danse dans des pièces de Mirjam Berns, Jean-Claude Gallotta, Bernard Glandier et d'autres. Il rejoint la Cie Michèle Noiret en octobre 2003 sur le projet Territoires intimes.

 

 

 







Ali Salmi

Durant ses études d’ingénierie et d’architecture à Nancy, la structure urbaine et historique poussent Ali Salmi a expérimenté un travail d’acteur corporel dans les lieux urbains : place, rue, friche industrielle, pont... Après un bref passage à l’école de mimodrame Marcel Marceau en 1991, il découvre la danse contemporaine. Ses recherches sur un travail proche de la matière et des éléments l’amènent vers la danse Buto et débouchent sur la naissance d' Osmosis Cie où il développe un théâtre physique pour ne retrouver que le corps. Depuis, à travers différentes créations en espaces publiques, il travaille sur la recherche d’une danse engagée, physique, théâtrale, poétique et absurde autour de nos parcours de vie, de la mémoire et des migrations. Parallèlement, de 1998 à 2002, il collabore au processus de création de la Cie Ultima Vez/ Wim Vandekeybus (B), en tant que danseur. En 2002, il créé en association avec Saïd Garbi (danseur non-voyant) et Georg Weinand (dramaturge), Les Ballets du Grand Maghreb: rencontre au sein de l’Imaginaire du Monde Arabe et Contemporain.



 

Bud Blumenthal

Bud Blumenthal, chorégraphe d’origine américaine, crée ses pièces depuis 1992 en Europe, où il est venu s’installer en 1988, pour intégrer la Cie du Plan K, dirigée par Frédéric Flamand. Il est interprète pour Michèle Noiret dans "L’Espace Oblique" (1993),"Tollund" (1994-1995) et " In Between" (2000).

De formation éclectique, Bud a pratiqué le sport intensivement pendant plus de quinze ans avant d’explorer les techniques du yoga, du taï chi chuan et de la danse improvisée. Sa rencontre avec Michèle Noiret, en Belgique, marque aussi ses débuts chorégraphiques, dans le duo Louisiana Breakfast (1991), qu’ils créent ensemble. Depuis son passage à Avignon en 2000, avec 24 Haïkus (solo, 1996) et N¦ud de Sable (duo, 1997) et au Festival des Hivernales 2001, avec la création de Les Entrailles de Narcisse, ses chorégraphies connaissent un intérêt grandissant, notamment par la conjugaison de poésie et fluidité du mouvement avec les nouvelles technologies. Cette voie sera exploitée dans le « RiverTriptych », qui regroupe le duo Rivermen (1999), le solo Les Entrailles... et le trio Red Cliff. Pour le Ballet de Lorraine, le chorégraphe crée en 2002 Phantom Limbic, hommage à Loïe Fuller dans laquelle s’intègrent images de synthèse et effets spéciaux. Outre ces recherches, Bud Blumenthal exploite l’hybridation de différents styles de danse, notamment dans Spledge (2000), créée pour l’ouverture de Bruxelles/Brussel 2000. Hip-hop, danse club et danse contemporaine y sont mêlées. Au Festival Africalia (Bruxelles, mars 2003), il a présenté le duo Groundscape, avec deux danseurs d’origine ivoirienne.

En 2004, à la Biennale de Charleroi/ Danses, Bud Blumenthal présentera une création autour de l’Odyssée et de l’oeuvre de James Joyce: Les Reflets d’Ulysse. Cette pièce fait l’objet d”une étude gestuelle et technologique préliminaire, le solo Les Sentiers d’Ulysse.

La Cie Bud Blumenthal / Hybrid est subventionnée par le Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles et par la DRAC Ile de France (aide aux projets).



Caroline Cornélis

Née en Belgique, Caroline Cornélis étudie la danse de 1984 à 1987 à l’Ecole de danse "La leçon" et de 1987 à 1992 au Conservatoire de Bruxelles.
Elle continue son parcours avec les chorégraphes: Alix Riga, Philippe Olza, Gabriella Koutchoumova, Stijn Coninkx, Martine Cardinal, Claudio Bernardo, Shiri Katz, Frédéric Flamand et Paulo Ribeiro. Elle créé également ses propres chorégraphies avec Jeroen Baeyens : "Iota Dance" , "Zeit und Zeitung", "Paw". Elle est interprète pour Michèle Noiret dans le spectacle Twelve Seasons créé en mai 2001.










Joëlle Demulder

Née en Belgique, Joëlle Demulder a étudié la danse à Louvain-la-Neuve (F.E.D, Formation d'Enseignant en Danse) de 1994 à 1996. Après sa formation à P.A.R.T.S (1996-1998), elle suit des masterclasses et des ateliers à Montréal avec Jose Navas, Peter Boneham, Ginette Laurin et à New York au Trisha Brown Studio, Ballet (Janet Panetta),...
Depuis 1999, elle a travaillé avec Gabriella Koutchoumova et Michèle Noiret ( Twelve Seasons en 2001) à Bruxelles et Wendy Osserman à La Judson Church à New York.
Elle a également participé au Bal Moderne organisé par Bruxelles/Brussel 2000.


 





Stéphane Hisler

Né en France, Stéphane Hisler a été formé à La Compagnie Coline à Istres (France) et a travaillé avec Serge Ricci, Olga de Soto, Michèle Noiret ( In Between (2000) et  Twelve Seasons (2001)), David Hernandez...


 


 


 



Melanie Munt

Melanie Munt suit sa formation de danseuse à Berlin, Rotterdam et Bruxelles. Pendant ses études, elle approche le travail de Cesc Gelabert, Susanne Linke, Frey Faust, Lance Gries, Pierre Droulers, Jonathan Burrows, William Forsythe, Trisha Brown, Anne Teresa de Keersmaeker. Diplômée à P.A.R.T.S. en 1998, elle travaille ensuite avec David Hernandez, Bud Blumenthal, Joanne Leighton et Michèle Noiret ( In Between en 2000 et Twelve Seasons en 2001)
Depuis 2002 elle fait également son propre travail chorégraphique en collaboration avec le musicien Marco Blaauw: "Solo auf Schwellen", "Co-Incidents", en collaboration avec le marionnettiste Cyril Bourgois: "Victor Occisor", et en solo: "Gerückt" et "Popsongs" (première en mars 2004).








Claire O’Neil

Claire O’Neil est originaire de Wellington (Nouvelle-Zélande) où elle est reconnue comme danseuse et chorégraphe indépendante. Elle danse avec les plus grands chorégraphes néo-zélandais, et plus particulièrement avec Douglas Wright et Michael Parmenter. En 1994, elle cofonde la Compagnie Blue Vault et signe de nombreuses pièces de danse-théâtre dont « Caffeine » et « Double Back ». Claire arrive à Bruxelles dans le cadre d’un projet d’étude et de création (X-Group) mis en place par l’école P.A.R.T.S. Elle enseigne la danse contemporaine en Belgique auprès de compagnies telles que Wim Vandekeybus (Ultima Vez), Rosas, Meg Stuart (Damaged Goods) et à l’étranger. Elle danse dans le spectacle  Twelve Seasons (2001) de la Cie Michèle Noiret et a été l'assistante à la chorégraphie des Familiers du labyrinthe.








Jordi L. Vidal

Formé à Barcelone à la danse classique et contemporaine, Jordi L. Vidal complèta sa formation par des cours de théâtre, de technique pilates, release, feldenkrais, théâtre physique, flamenco, et fut notamment danseur invité au Folkwang Hoschschule à Essen en Allemagne. Il danse, notamment, avec Thierry Smits, Bert Van Gorp, Gonnie Heggen, Enzo Pezzella, Ron Bunzl, Zeca Nunes, Feri de Geus, David Poutney, Conny Janssen, Alvaro de la Pena, Miriam Naysi, Constanza Macras, Norbert Kliest, Bambi Uden, David Poutney, Maria Clara Villa Lobos et Mossoux-Bonté. Il est interprète dans le projet “Twelve Seasons” (mai 2001) de Michèle Noiret. Il est également professeur invité notamment à la Vlaamse Dansakademie, Hoger Instituut voor Dans Lier; Stedelijk Instituut voor Ballet, Summer Studios/Rosas-Parts, Yantra, Arabesque, Institut Dalcroze (B); St.Peter Bulcaen, Danstraining Brabants, Danstheater Arena (NL), Tänzfabrik, Dock 11, Tanzhaus NRW, Kolner Tanz Agentuur, Mind The Gap (D). En tant que chorégraphe, il a créé les spectacles “I'm Fine, Thank You!” et “I Will See” au Danswerkplaats d'Amsterdam, “Here And Now” à l'Espace Catastrophe de Bruxelles et "Gopher Mambo Xtra" pour Le Bal Moderne 2003 / Rosas.


 

Emilio Gutiérrez

Né en Espagne en 1971, Emilio Gutiérrez suit sa formation en danse de 1988 à 1993 à la Guinardo Dance School et à l’Institut de Théâtre de Barcelone. Encore étudiant, il participe à plusieurs spectacles professionnels, notamment avec la compagnie “Lanonima Imperial" et la compagnie "Metros", sous la direction artistique de Ramon Oller. Dans la même période, il compose également deux pièces dansées qui remporteront respectivement le premier prix de la Ricardo Moragas de Barcelone et le second prix du Certamen Choreografic à Madrid. Depuis 1996, il partage son temps entre Barcelone (où il collabore avec la compagnie Nats Nus) et Bruxelles, où il participe à la création de la pièce de groupe de Michèle Noiret: “Les Plis de la Nuit”. En 1997, il danse dans “ Hisolo” que Michèle Noiret crée spécialement à son intention. Parallèlement aux tournées de Les Plis de la Nuit et d'Hisolo, Emilio Gutiérrez s’emploie actuellement à développer ses propres productions chorégraphiques sous l'appellation Projecte Gallina.


 

up