Création 2019

Création prévue à l'automne 2019.

"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis…" Edgar Allan Poe

Le projet s’ancre dans l’idée que l’on peut se définir à partir non pas de ce que l’on a et de ce que l’on est, mais à partir de ce qui manque et fait défaut, ce que l’on désire, ou ce à quoi l’on aspire. À la manière d’une « chambre noire », il explore comme autant de fragments, des petites tranches de réalité, qui comme le négatif d’une photo se révèle, en inversant toute la palette des couleurs, des plus subtiles aux plus criardes. La consistance d’un langage profond, celui des passions apparait.

Nourri de l’expérience, de l’énergie et du vécu de chacun des interprètes, un plongeon s’opère dans le spectacle des extrêmes que donne à voir la société d’aujourd’hui. On observe la violence des contrastes où richesse ostentatoire (paillettes, vacuité et perte de sens), précarité et lutte pour la survie se télescopent. Il s’agit toujours de questionner notre rapport au monde, en déceler les contradictions avec distance, humour et dérision. De rendre palpable l’émotion qui échappe à toute analyse rationnelle en s’appuyant aussi sur ce qui peut faillir : les zones d’ombre, les cassures et l’inconscient. Une écriture s’invente, volontairement déconstruite, faite de ruptures temporelles franches et percutantes, où le libre enchevêtrement d’idées et l’association des scènes ne suivent aucun fil narratif. À l’instar de nos vies où surgissent une succession d’éléments singuliers, reliés entre eux sans logique évidente.

Le projet explorera différentes modalités d’interactions filmiques et sonores reliées à la présence et aux mouvements des danseurs. Des ateliers préparatoires durant les saisons 2017-2018 et 2018-2019, exploreront de nouvelles techniques de production d’images en direct, testeront les matériaux sur lesquels elles seront projetées, évitant les écrans de projection classique. Les mots auront une place substantielle dans l’élaboration de la matière sonore. Des techniques d’analyse et de synthèse du son seront associées à des capteurs (accéléromètres, gyroscopes et magnétomètres) et à des micros contacts intégrés aux éléments scéniques manipulés par les danseurs, ou portés par eux.


 

up