bliss

Note d'intention

Résonance éphémère, instant ou éternité… continuité. Présent perpétuellement en chute libre, désir secret de retrouver l’insaisissable.

Le solo bliss évoque le rapport sensoriel et émotionnel lié à la mémoire d’un moment précis et au désir de revivre, de prolonger ou de figer ce moment. Comment faire apparaître les sensations physiques inscrites dans notre mémoire corporelle et associées au souvenir d’un instant?

Un instant qui  peut représenter une sorte de plénitude ou de « perfection ».
Un état de limpidité, de bien être absolue où tout pourrait s’arrêter…

La suspension ou la disparition du temps…
L’envie d'interrompre le temps ou de l’éterniser, pour savourer, pour s’accrocher à un moment et en saisir l’essence, le rendre «hors temps». Accéder à un état de béatitude.

«I love the way wood holds heat and if I can take my boat and lie directly in the path of the sun for a day, my body loosens then, my mind floats away and I wonder if this is what holy men feel when they talk about their trances. » Jeanette Winterson, The Passion

Dans l’avion entre la Belgique et le Canada, on remonte l’horloge pour s’adapter à un autre fuseau horaire. On traverse alors une sorte de suspension du temps. L’inverse est vrai pour le retour. Qu’advient-il de ces heures que l’on perd ou que l’on gagne ? Appartiennent-elles au présent, au passé ou à l’avenir ? Cette expérience de décalage horaire me mène à me poser une question spécifique que j’envoie à plusieurs personnes.

«Si on vous accordait  une heure en cadeau comme si le temps s’arrêtait et que vous pouviez en faire ce que vous voulez, n’importe où et dans n’importe quel temps ou moment de votre vie, comme de retourner en arrière, figer un moment, vous projeter dans l’avenir ou accomplir un de vos rêves, même le plus fou…Que choisiriez-vous alors de faire pendant ce moment hors temps?».

 

Photo Kurt Deruyter


Biographie de Lise Vachon

La danseuse canadienne Lise Vachon commence ses études de danse et de musique dans sa ville natale de Timmins, en Ontario. Elle continue la danse à Montréal, à l’Ecole supérieure de danse du Québec, puis obtient le diplôme du programme professionnel de The School of Toronto Dance Theatre. Elle poursuit son parcours en Belgique pour compléter le programme de P.A.R.T.S. à Bruxelles, dirigé par Anne Teresa De Keersmaeker, en tant que titulaire d’une bourse d’études. Elle reçoit alors le Prix Chalmers du Conseil des Arts de l’Ontario.

Elle est diplômée de P.A.R.T.S. en 2000, année où elle crée son solo Re-tuning, présenté dans le cadre d’une soirée de P.A.R.T.S. au Kaaitheaterstudio’s à Bruxelles en juin 2000. Elle produit une nouvelle fois son solo Re-tuning en 2001 lors de la première édition du Festival de Danse Contemporaine de Kaliningrad, en Russie, parallèlement à son travail comme danseuse avec Rasa Alksnyte dans les spectacles Leaving et Living.

Entre 2001 et 2004, Lise Vachon collabore avec Arco Renz comme danseuse dans Think Me Thickness, Mirth, Dreamlands et Opium. Elle est assistante sur States, solo d’Arco Renz, et sur Acto Um, projet avec des danseurs du Mozambique. Elle travaille également avec la chorégraphe Riina Saastamoinen en tant que danseuse dans Cry me a River puis comme assistante dans Shine.

En 2005, elle devient répétitrice pour la compagnie Rosas, d’Anne Teresa de Keersmaeker. Elle suit les créations et les tournées des spectacles Desh, Raga for a Rainy Season / A Love Supreme, et D’un soir un jour avec orchestre et reprend un rôle dans Raga for a Rainy Season en 2006.

Lise Vachon signe par ailleurs trois chorégraphies pour le Bal Moderne, événement tout public présenté en Belgique et à l’étranger, et crée également pour différentes compagnies de théâtre.

Elle travaille pour des productions d’opéra en assistant Anne Teresa De Keersmaeker pour l’Opéra de La Monnaie/De Munt, à Bruxelles en 2003. Elle danse dans des chorégraphies de Dominique Duszinsky pour les productions d’Idomeneo à l’opéra Lyrique de Tourcoing en 2003-2004. Elle travaille de nouveau sur l’opéra Idomeneo, cette fois en tant qu’assistante du chorégraphe Arco Renz, dans une mise en scène de Luc Bondy, pour les reprises au Teatro alla Scala à Milan, en octobre 2009 ainsi qu’à L’Opéra National de Paris en janvier 2010.

Depuis 2006 et jusqu’à présent, elle travaille avec la chorégraphe Michèle Noiret comme danseuse pour les créations et les tournées internationales de Chambre blanche et Les Arpenteurs et comme assistante pour la création du spectacle DEMAIN. Elle est dans la distribution comme danseuse pour la prochaine création Minutes Opportunes de Michèle Noiret en 2010.

De ces expériences découle son désir de développer sa propre gestuelle et son univers chorégraphique personnel. Lise crée et interprète en 2007 un solo de danse intitulé bliss, présenté à différentes étapes de travail de création: au Théâtre National de la communauté française de Belgique à Bruxelles, au Chez Bushwick Inc., à Brooklyn, New York, à The Place à Londres lors du Sum\Some of P.A.R.T.S. all over The Place, et à Bruges dans le festival Decembre Dance, Québec Connections. En 2009, bliss fut présenté à Bruxelles en juin au Théâtre Marni dans le festival Danse BalsaMarni, puis en août au Festival international des Brigittines. Il est accueilli en février 2010 à Montréal, à Tangente, dans le cadre de l’événement Idea - Based Dance.


Historique du projet et dates de tournées

Présentations publiques de travail en cours :

31 août et 1er septembre 2007 : Théâtre National de la communauté française de Belgique, Bruxelles.
3 novembre 2007 : Chez Bushwick Inc. - Brooklyn New York, dans le cadre de Force Majeure.
17 novembre 2007 : The Place - Londres, dans le cadre de Sum/Some of the P.A.R.T.S.  all over The Place.


Dates de représentations de bliss :

13 décembre 2008 : Decembre Dance Brugge / International Dance Festival / Québec Connections. Première au Cultuurcentrum Biekorf à Bruges, programmé par le directeur du Concertgebouw : Samme Raeymaekers
16, 17, 18 juin 2009 : Festival Danse BalsaMarni. Première Bruxelloise au Marni, directrice : Joëlle Keppenne
22 et 23 août 2009 : Festival International des Brigittines, Bruxelles. Chapelle des Brigittines, directeur : Patrick Bonté
25, 26, 27 et 28 février 2010 : Idea-Based Dance - Montréal, à Tangente, directrice et co-directeur : Dena Davida et Stéphane Labbé


CONTACT : Lise Vachon - lise@michele-noiret.be


 

up